Démystifier l’EM : 5 signes à surveiller

Publié lundi août 24, 2020 par AQEM

Après avoir remarqué des symptômes inhabituels et passer une batterie de tests auprès de leur médecin traitant, des milliers de gens au Québec se retrouvent sans réponses ni explications. Sans le savoir, ils sont atteints d’encéphalomyélite myalgique (EM), auparavant connu sous le nom de syndrome de fatigue chronique (SFC).

 

L’AQEM souhaite offrir des pistes de réponses et démystifier certains des premiers symptômes, qui sont souvent observés avant même de connaître l’existence de l’EM. Pour plusieurs, ils ont débuté à la suite d’infections virales comme la grippe, la mononucléose, la méningite, etc. En s’inspirant des témoignages de nos membres atteints, nous avons établi une liste non-exhaustive de ceux-ci.

 

Les 5 premiers signes remarqués par les PAEM

1. Le besoin de faire des siestes durant la journée à cause de la fatigue extrême. Pour plusieurs, dormir dans la voiture pendant l’heure du dîner, retourner chez soi entre deux rendez-vous pour le faire ou se mettre au lit directement au retour du travail était devenue monnaie courante afin de continuer à fonctionner.

2. Avoir beaucoup de mal à conserver leur emploi, même avec un horaire allégé à temps partiel. L’épuisement, les douleurs physiques, les problèmes cognitifs, les étourdissements et l’intolérance orthostatique qui se sont installés les empêchaient d’être productifs et efficaces comme avant, voire incapables d’accomplir leurs tâches courantes.

3. Un sommeil non réparateur, malgré les nombreuses heures passées à dormir. Peu de temps après le lever, ils se sentaient déjà fatigués et sans énergie.

4. Devoir abandonner les activités sociales et physiques, autrefois appréciées. Alors qu’avant ils étaient contents d’assister à un 5 à 7 après le travail ou de faire de longues marches en famille, le faire causait maintenant une rechute de fatigue extrême qui pouvait durer plusieurs jours après.

5. Les activités banales du quotidien deviennent très exigeantes, par exemple,  prendre une simple douche ou se préparer à souper. Leur accomplissement devait souvent se faire lors des journées de congé.

Vous reconnaissez-vous?

Nous vous invitons à consulter le Manuel du consensus international à l’usage des médecins en cliquant ici.

En devenant membre de l’AQEM, vous recevrez une copie papier de ce guide, que vous pourrez apporter lors de votre prochain rendez-vous médical. Pour davantage de détails sur l’adhésion et les avantages d’être membre, cliquez ici.