L’AQEM collabore à un article de vulgarisation scientifique sur l’encéphalomyélite myalgique, gagnant du deuxième prix de la bourse Fernand-Séguin 2021

Publié lundi mai 31, 2021 par AQEM

L’AQEM a été contactée en février afin de répondre aux questions d’une étudiante finissante en journalisme de l’Université du Québec À Montréal (UQÀM), Geneviève Larochelle-Guy, qui préparait un article de vulgarisation scientifique suite à la publication de l’étude sur l’encéphalomyélite myalgique et la recherche du Dr Alain Moreau dans le journal Scientific Report. C’est avec plaisir que l’AQEM a accepté de participer et de référer deux membres pour collaborer à ce texte, qui était une belle occasion de sensibilisation de la communauté scientifique sur l’encéphalomyélite myalgique.

 

Elle a soumis son article pour la bourse Fernand-Séguin, prestigieuse bourse récompensant la relève journalistique scientifique décernée par l’Association des communicateurs scientifiques du Québec (ACS) depuis 1981. Lors de la remise de prix virtuelle du 28 mai 2021, on a appris que Geneviève Larochelle-Guy avait remporté le deuxième prix de la bourse.

 

Nous tenons à féliciter Geneviève pour son prix, et lui souhaiter la meilleure des chances pour sa carrière, qui débute avec une belle reconnaissance ! Merci également aux deux membres qui ont bien voulu partager leur vécu sur l’EM pour le bien de l’article.

 

Il s’agit d’un très bon texte pour une étudiante en journalisme, portant de plus sur un sujet peu connu du public et de la communauté scientifique. À noter que le test diagnostic pour l’EM développé par Dr Moreau, est prometteur mais pas encore disponible ni officiellement reconnu. C’est un bon départ mais le chemin sera encore long avant d’en arriver à un test diagnostic officiel disponible à tous ou au développement d’un traitement curatif.

 

Pour lire son texte, Encéphalomyélite myalgique. Percée pour le syndrome de fatigue chronique, et pour en apprendre plus sur la bourse Fernand-Séguin ou l’ACS, cliquez ici

Pour lire l’annonce de la publication de l’étude du Dr Moreau, cliquez ici