L’histoire de Florence Nightingale et du 12 mai – le lien entre la journée de l’encéphalomyélite myalgique et celle des infirmières/infirmiers.

Publié lundi mai 10, 2021 par AQEM

Saviez-vous que le 12 mai est la journée internationale de l’encéphalomyélite myalgique ET celle des Infirmières et infirmiers? Cette date a été désignée en 1992, en l’honneur du jour de naissance de Florence Nightingale, célèbre infirmière britannique. Mais quel est le lien entre les deux ?

 

Sa vie et ses accomplissements

Florence Nightingale est née le 12 mai 1820 en Italie. Née d’une bonne famille, sa vie était toute tracée d’avance. Elle devrait se marier à un homme respectable et avoir des enfants. Envers et contre tous, proclamant qu’il s’agissait de sa vocation, Florence devint infirmière. On la connait maintenant comme activiste, statisticienne et véritable pionnière des soins infirmiers modernes. Elle influença de nombreuses façons la profession, sa reconnaissance, l’utilisation des statistiques et les techniques d’assainissement pour la lutte aux infections. En 1860, elle fonda la Nightingale Training School for Nurses, située à Londres.

En 1855, alors que la guerre de Crimée faisait rage, elle fut appelée à rassembler une équipe d’infirmières pour soigner les blessés sur place. Sans hésiter, elle partit avec 34 infirmières pour s’occuper d’un hôpital de guerre en très mauvais état. Les conditions sanitaires y étaient déplorables, et l’eau contaminée, mais Florence fit tout en son pouvoir pour nettoyer et assainir les lieux. Grâce à ses efforts et ses connaissances, elle sauva de nombreuses vies.

 

Une mystérieuse maladie?

Mais à son retour de la guerre, à 37 ans, Florence Nightingale fût prise d’un étrange mal, qui l’a força à garder le lit pendant de longues périodes. Elle ne se rétablit jamais complètement. Elle dut délaisser sa vie d’activiste et réduire ses activités, mais, continua d’apporter son expertise sur les soins infirmiers, la gestion d’hôpitaux de guerre durant la guerre civile ou en écrivant des livres.

On appela cette mystérieuse maladie la fièvre de Crimée. En examinant les nombreuses lettres qu’elle a rédigées durant cette période, où elle y décrit sa maladie et ses symptômes, des spécialistes disent maintenant qu’elle était atteinte d’encéphalomyélite myalgique (syndrome de fatigue chronique). (OIIQ, 2003)

 

En 2021, nous soulignons la 29e édition de la journée de l’EM/des Infirmières et infirmiers, et le 201e anniversaire de Florence Nightingale.

 

L’expertise infirmière

C’est un honneur de partager cette journée avec tout le personnel infirmier du Québec et d’ailleurs, qui accomplit un travail essentiel et exceptionnel. Au nom de l’AQEM et de tous ses membres, on souhaite souligner l’incroyable apport de tous ces professionnels dévoués aux soins infirmiers. Cette année de pandémie nous aura, encore une fois, prouvé à quel point votre expertise est précieuse et irremplaçable. Merci pour votre dévouement et votre écoute. Les PAEM savent qu’ils peuvent compter sur vous.

 


 

Sources et références

La mystérieuse maladie de Florence Nightingale. Ordre des infirmières et infirmiers du Québec 1996-2009. (2003). Le journal. Supplément de Perspective Infirmière, la revue officielle de l’OIIQ, 1(1). Récupéré de http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs19733

https://www.cdc.gov/features/cfsawarenessday/index.html

https://www.history.com/topics/womens-history/florence-nightingale-1

https://www.bbc.co.uk/teach/florence-nightingale-saving-lives-with-statistics/zjksmfr