Trucs et astuces de cuisine de PAEM

Publié lundi août 17, 2020 par AQEM

Tout le monde le sait, une alimentation saine et variée est importante. Mais pour les personnes atteintes d’encéphalomyélite myalgique (PAEM), la préparation des repas s’avère compliquée, voire exténuante. Il s’agit là d’un véritable casse-tête lorsque l’on doit composer avec l’épuisement, les douleurs et l’intolérance orthostatique au quotidien.

 

Lors d’une rencontre virtuelle, nous avons demandé à nos membres PAEM de nous parler de leurs trucs pour la préparation des repas, que ce soit en prévision d’un crash, pour éviter de sortir à l’épicerie trop souvent ou pour économiser leur énergie au quotidien.

Le congélateur, le meilleur ami des PAEM

Munissez-vous de sacs de congélations, de plats, de gros moules à muffins et de bacs à glaçons pour surgeler différentes portions de vos mets favoris.

Achetez de gros paquets de viande et séparez-les pour les mettre dans des sacs de congélation. En aplanissant la viande dans les sachets, elle sera rapide et facile à décongeler.

Préparez les composantes d’un repas d’avance afin de pouvoir assembler des repas variés facilement.

Ayez quelques repas surgelés du commerce faciles à cuire au micro-ondes, pour les urgences.

Trucs divers

Ayez sous la main des bouteilles de substituts de repas (de type Ensure, Boost, etc) pour les journées de crash ou lorsque  vous avez de la difficulté à mastiquer ou digérer.

Essayez des aliments végétariens, qui nécessitent moins de cuisson. (Tofu, tempeh et légumineuses)

Cuisiner dans la mijoteuse : c’est facile et sans tracas! 

Au retour de l’épicerie ou le lendemain, lavez et coupez vos aliments frais afin de pouvoir les intégrer facilement à vos repas ou collations.

Faites des réserves !

Ayez sous la main plusieurs exemplaires de vos essentiels du garde-manger, comme des conserves de légumes et légumineuses, de la sauce pour les pâtes, des bouillons et autres aliments non périssables.

Vous aurez alors de quoi tenir, si vous ne pouvez pas vous retourner  à l’épicerie durant quelques semaines.

Épicerie en ligne

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, utiliser le service de livraison et d’épicerie en ligne. (IGA, Métro, Maxi, Walmart). Moyennant un coût supplémentaire, cela reste une option de dernier recours qui peut s’avérer pratique.

Astuce de PAEM : passez votre commande en début de circulaire ou de semaine, afin d’avoir des produits frais et réduire les chances de rupture d’inventaire!

Et bien sûr, si c’est possible, n’hésitez pas à demandez de l’aide à vos proches pour l’épicerie et la préparation des repas !