Une nouvelle employée se joint à l’équipe de l’AQEM !

Publié lundi mars 16, 2020 par AQEM

Présentation

Bonjour à tous, je m’appelle Jacinthe et j’ai le plaisir d’avoir rejoint l’AQEM en tant qu’adjointe administrative en mars dernier. Originaire des Laurentides, j’habite maintenant Montréal et j’y ai fait mes études. Une petite présentation est de mise afin de vous expliquer pourquoi je souhaite travailler pour VOUS, membres de l’AQEM.

 

Mon parcours professionnel

Pendant et après mes études, j’ai occupé plusieurs emplois en comptabilité et en soutien administratif. Toutefois, l’envie et le besoin de sentir que mon travail apportait une différence afin d’aider les autres étaient de plus en plus fort. J’ai donc rejoint un organisme de bienfaisance œuvrant auprès des jeunes adultes en difficulté comme commis-comptable, où j’ai pu acquérir de l’expérience dans un OBNL.

 

J’ai ensuite travaillé à l’Hôpital Général Juif de Montréal en tant qu’agente administrative à l’unité des naissances. C’est entre ces murs que j’ai le plus évolué d’un point de vue personnel et professionnel. J’ai pu en apprendre énormément sur le domaine médical et hospitalier. Il n’y a pas de meilleur endroit qu’un hôpital pour réaliser l’immense privilège que c’est d’avoir une bonne santé, ou au contraire, être témoin du malheur lorsque ce n’est pas le cas.

 

Mon emploi à l’AQEM

Lorsque j’ai découvert l’AQEM, j’ai senti que c’était l’occasion parfaite de travailler pour une association qui partage mes valeurs d’équité et d’entraide. On m’a accueillie chaleureusement et l’équipe de l’AQEM a pris le temps de bien me renseigner sur l’EM et sur tout ce qu’elle implique pour les PAEM.

 

J’ai été touchée, fâchée et surprise de découvrir le fardeau de l’isolement, des problèmes de santé et de la faible reconnaissance de la maladie qui pèse sur les personnes atteintes. C’est inacceptable qu’autant de gens souffrent en silence, se battant contre les préjugés tout en essayant de garder un équilibre financier, personnel et professionnel.

 

Sachez que je suis sensible à votre situation, et que je prends mon rôle d’alliée à cœur. J’ai la chance d’avoir l’énergie nécessaire pour me consacrer à ce travail, impatiente de pouvoir contribuer encore plus aux projets de l’AQEM. Je suis persuadée qu’il y a mille et une façons d’aider l’AQEM à étendre ses activités, pour ainsi faire reconnaître l’EM et tenter d’alléger le quotidien des personnes atteintes, et je suis prête à en trouver mille autres s’il le faut.